03 90 20 66 20
Vers le site en portugais

Divalto fait sa transformation numérique : interview exclusive de Thierry Meynlé

 
Publié le 23/06/2017 07:00


 

• Comment vous-est venue l'idée d'écrire le livre "21 clés pour activer la transformation numérique de votre entreprise" ?

Cela fait plusieurs années que j’ai la conviction que le monde est en train de changer.
La vague numérique est quelque chose d’énorme, aussi révolutionnaire que le furent le moulin à eau ou la machine à vapeur en leur temps… Au sein du groupe Divalto, nos  métiers (ndlr éditeurs de logiciels de gestion) ont vraiment un rôle à jouer pour aider les entreprises dans leur transformation numérique des entreprises. Et puis, l’idée d’écrire ce livre est venue comme une évidence. Il fallait que nous nous lancions là-dedans... Il nous a semblé nécessaire d’écrire sur ce sujet afin d’expliquer ce qu’est la transformation numérique, de vulgariser cela notamment auprès de nos clients.
 

• Pourquoi a-t-il été écrit à plusieurs ?

C’est venu naturellement. Avec Jérémy Grégoire, CDO de Divalto, nous nous sommes dits que la rédaction de ce livre représenterait beaucoup de travail pour deux personnes. Donc nous avons eu l’idée de nous associer avec des spécialistes du secteur afin d’aller plus rapidement car, vous le savez, le monde bouge tellement vite ! Je connaissais les autres co-auteurs auparavant, car ils sont de véritables références de la transformation numérique dans notre région. Nous avons eu la même idée au même moment. Ils souhaitaient également développer ce projet sur la transformation numérique.

Ainsi, la réalisation du livre « 21 clés pour activer la transformation numérique de votre entreprise » a duré, depuis notre première réunion jusqu’à sa parution, un an et demi. Nous avons sélectionné 21 clés, sur environ 150 clés, puis nous nous les sommes partagées.

Rédiger une clé nous prenait environ une semaine, sachant que nous avions tous des occupations par ailleurs. Suite à la rédaction du livre, il y a eu plusieurs allers-retours de relectures sur plusieurs mois, ainsi qu’un travail de recherche, en parallèle, de notre éditeur.
 

interview divalto transformation numerique livre

• Racontez-nous votre première rencontre avec les autres auteurs

Je connais Gilles Auberger depuis près de 20 ans. Il a dirigé l'agence Publicis du Grand Est et j’ai toujours baigné dans le domaine de la publicité dans lequel mon épouse évolue. C’est Gilles qui m’a présenté Salah-Eddine Benzakour il y a environ 10 ans. J’avais déjà beaucoup entendu parler positivement de Salah auparavant car beaucoup de personnes disaient de lui qu’il était génial. Par conséquent, j’avais déjà un a priori positif au moment de le rencontrer et, en effet, Salah est génial. C’est un grand conférencier. Quant à Jérémy Grégoire, il est Chief Digital Officer (CDO) chez Divalto.
 

• A qui s’adresse précisément le livre « 21 clés pour activer la transformation numérique de votre entreprise » ?

Ce livre ne s’adresse pas à des experts mais à des dirigeants de PME, PMI ou ETI, ainsi qu’à des cadres. L’objectif était de réaliser un ouvrage pratique pour comprendre ce qu’est la transformation numérique et surtout comment la mettre en œuvre concrètement.

Pour l’anecdote, nous avons même pensé à contacter la série de livres « Pour les nuls », tant notre ouvrage a pour vocation de vulgariser les termes techniques et d’être compris facilement par sa cible, mais l’idée qu’on puisse affubler nos lecteurs de ce qualificatif nous a complètement découragés. Nos lecteurs sont pour la plupart des entrepreneurs, une population que nous admirons tous les quatre, donc tout sauf des nuls, mais il est un fait que ces entrepreneurs se retrouvent souvent démunis face à ce tsunami numérique qui nous submerge. Eyrolles, éditeur de référence pour les thématiques du management, est de façon évidente le bon choix et nous les remercions d’avoir bien voulu relever ce challenge avec nous.
 

• Quelle est l’idée force que vous souhaitez faire passer à travers ce livre ?

L’idée force que nous souhaitons faire passer est résumée sur la couverture : « Vous n’arrêterez pas la vague, apprenez à la surfer ». Nous quatre, coauteurs, nous avons chacun nos compétences et personnalités, donc nous nous sommes positionnés en fonction de cela. La vague de la transformation numérique est aussi importante que l’invention de la machine à vapeur. La question est de savoir comment y aller et comment y aller vite.
 

• Qu’est-ce qui distingue ce livre des autres ouvrages sur le thème de la transformation numérique ?

Je pense que notre livre est davantage un guide pratique qu’un ouvrage théorique. Nous avons essayé de réduire au maximum l’utilisation des acronymes et nous avons prévu un glossaire pour expliquer ceux qui subsistent. Nous avons pris le temps de tout expliquer. J’ai eu des retours sincères d’une vingtaine de personnes, comme quoi l’ensemble de notre livre est bien expliqué et pratique. C’est comme un livre de recettes avec des sujets sur lesquels les lecteurs peuvent faire l’impasse, s’ils le souhaitent.

divalto président interview transformation numerique

Thierry Meynlé, Président de Divalto et Karine Drouin, responsable marketing du groupe Sydec


• Quels bénéfices le livre peut-il apporter aux entreprises ?

En clair, le bénéfice de notre livre pour les entreprises est d’aider ces dernières à démarrer leur transformation numérique, concrètement et rapidement, sans perdre de temps.
 

• Quel est le sujet/thème qui vous tient le plus à cœur dans ce livre ? Celui auquel vous avez le plus contribué ?

Le sujet qui me tient le plus à cœur est le « Lean Start Up ». Ce sujet concerne toutes les nouvelles méthodes de travail ainsi que la nouvelle façon, plus communautaire, dont fonctionnent les entreprises et l’économie en général. S’il y a une seule clé à lire, c’est bien celle-ci; c’est le chapitre le plus important pour moi. Il présente de nouveaux modes d’organisation et de développement pour les entreprises, de lancement de produits…

J’ai écrit cinq clés. Je voulais absolument étudier l’une de ces clés en amont ! Il s’agit de la clé qui concerne le « Block Chain ». Il était nécessaire pour moi de travailler sur cette clé pour comprendre à quoi elle servait réellement et à quoi elle pourrait servir aux entrepreneurs. Je voulais démystifier ce concept. Ma conclusion est que c’est un véritable plus technologique qui a de l’intérêt pour les développeurs mais peu pour les entrepreneurs. A ce stade, inutile qu’ils y consacrent trop de temps …

L’un des sujets qui me tient également à cœur est le Hackathon. Je trouve cela très puissant. Il s’agit d’un événement où l’on réunit une grosse équipe sur un projet sur plusieurs jours, le plus souvent un week-end. Les personnes travaillent ensemble, parfois nuit et jour, sur le projet et réussissent à réaliser des choses incroyables. Bien plus parfois qu’une équipe en mode classique  qui aurait travaillé sur ce même projet pendant des mois, voire des années !
 

• Prévoyez-vous de contribuer à la rédaction d’un prochain livre sur ce thème ?

J’estime que ce n’est plus ma compétence ni mon rôle d’intervenir à nouveau. Je n’irai pas plus loin sur ce sujet-là… Il faut que l’on reste en conformité par rapport à nos compétences.
 

• Quelle est votre vision concrète de l’ERP Divalto au centre de la transformation numérique ?

En tant qu’éditeur de logiciels, nous voulons apporter de nouvelles fonctionnalités aux logiciels afin d’aller bien plus loin que la simple gestion. Il faut proposer des solutions relatives au portail, à la mobilité, ou encore au site e-commerce. Le problème actuel des entreprises est qu’elles possèdent de nombreuses applications périphériques avec de multiples interfaces. Chez Divalto, nous souhaitons tout fédérer et être au centre de la transformation numérique. Avec Divalto, nous voulons que nos clients disposent d’une réponse complète, pour nous ce concept a été baptisé il y a 5 ans et s’appelle « l’ERP ou le CRM augmenté ».

Aujourd’hui, il y a de très grosses machines internationales... Mais aujourd’hui, où faut-il être ? Nous aimerions que Divalto soit le leader de l’ERP en France, tout en gardant une taille humaine. Nos ERP doivent rester adaptés à notre clientèle. Divalto, c’est peut-être le plus gros des petits ou le plus petit des gros… Dans notre métier, il est indispensable d’avoir une certaine taille car l’édition d’un ERP nécessite de gros moyens, mais à contrario il ne faut pas être trop gros non plus car sinon on perd pied avec les utilisateurs. Le groupe Divalto estime indispensable de garder le contact avec ses utilisateurs et entretenir une certaine proximité. Nous estimons avoir un très bon positionnement : suffisamment gros pour assurer une pérennité et des produits compétitifs avec ses 250 salariés, tout en gardant un contact rapproché avec les utilisateurs.

A long terme, j’aimerais que l’ERP Divalto soit totalement standard et plus humain encore.
 

• Quelles vont être les conséquences pour les clients de Divalto ?

La principale conséquence qui va toucher les clients de Divalto est qu’ils vont être de plus en plus au cœur de l’évolution des produits avec un utilisateur impliqué dès la phase de conception. Ainsi, ils disposeront de solutions parfaitement adaptées, qui plus est alliant la puissance du standard avec celle du sur mesure cousu main.
 


Retrouvez toutes les informations sur Divalto dans notre rubrique dédiée et retrouvez-nous sur www.divalto.com
 

A propos du groupe Sydec

Sydec est un intégrateur expérimenté et pérenne de solutions ERP, mobilité, décisionnelle et digitale pour les PME, PMI, ETI et groupes internationaux du négoce, industries et services :

    • Entreprise de Services Numériques (ESN) depuis 1980,

    • Gold Partner (ex Virtuose) Divalto infinity depuis 2010,

    • 5 agences à Strasbourg, Paris, Aix-en-Provence, La Rochelle, Chartres et une agence à Lisbonne, au Portugal,

    • Une agence digitale « My Digital Factory » à Grenoble,

    • Trente collaborateurs dotés de compétences métiers et experts en informatique,

    • Plus de 200 entreprises clientes satisfaites.


Si vous avez apprécié cet article, alors vous aimerez les articles suivants : 

Contact